e-congres international

 

Du sang sécurisé pour tous, le 14 juin 2019

Cette année, la Journée mondiale du donneur de sang sera de nouveau célébrée le 14 juin partout dans le monde.

La manifestation permet de remercier les donneurs volontaires, bénévoles pour le geste salvateur qu’ils font en donnant leur sang, et de sensibiliser l’opinion à la nécessité de dons de sang réguliers pour assurer la qualité, la sécurité et la disponibilité du sang et des produits sanguins pour les patients qui en ont besoin, ce qui fait partie intégrante de la couverture sanitaire universelle et qui est un élément crucial des systèmes de santé efficaces.

Bien que les besoins de sang et de produits sanguins soient universels, on observe des différences marquées entre et à l’intérieur des pays pour ce qui est de l’accès à ces produits. Dans de nombreux pays, les services de transfusion sont confrontés à la difficulté supplémentaire d’arriver à mettre à disposition suffisamment de sang et de produits sanguins, tout en garantissant leur qualité et leur innocuité.

En mai 2005, lors de la Cinquante-Huitième Assemblée mondiale de la Santé, les ministres de la santé du monde entier ont unanimement souscrit à une déclaration par laquelle ils s’engageaient pour les dons de sang volontaires et les appuyaient. Dans la résolution WHA58.13, ils ont établi la Journée mondiale du donneur de sang comme une manifestation annuelle organisée chaque année le 14 juin. De plus, cette résolution invite instamment les États Membres à mettre pleinement en oeuvre des programmes du sang bien organisés, coordonnés au niveau national, durables et dotés de systèmes de réglementation appropriés. Cela suppose des gouvernements qu’ils assurent un financement suffisant des services de qualité pour le don de sang, ainsi que le développement de ces services pour pouvoir collecter suffisamment de sang et répondre aux besoins des patients. En 2009, des experts de la médecine transfusionnelle, des responsables politiques et des représentants d’organisations non gouvernementales de 40 pays ont énoncé la Déclaration de Melbourne, fixant le but que tous les pays se procurent en totalité leur sang auprès de donneurs volontaires et bénévoles d’ici 2020.

Le pays hôte de la Journée mondiale du donneur de sang 2019 est le Rwanda ; la manifestation mondiale se tiendra à Kigali le 14 juin 2019.


Thème de la campagne cette année

Cette année, la campagne a pour thème le don de sang et l’accès universel à des transfusions de sang sécurisé pour atteindre la couverture sanitaire universelle et pour slogan « Du sang sécurisé pour tous ».

La journée et le thème sont un appel à l’action destiné à tous les gouvernements, à toutes les autorités sanitaires nationales et à tous les services nationaux de transfusion pour consacrer les ressources suffisantes et mettre en place des systèmes et des infrastructures permettant d’augmenter la collecte de sang auprès de donneurs volontaires, bénévoles et réguliers ; dispenser des soins de qualité aux donneurs ; promouvoir et appliquer l’usage clinique approprié du sang ; et mettre en place des systèmes de contrôle et de surveillance pour l’ensemble de la chaîne des transfusions sanguines.

La campagne de cette année a pour objectifs :
• de célébrer et remercier les personnes qui donnent leur sang et encourager ceux qui ne sont pas encore des donneurs à le devenir ;

• de souligner le besoin de l’engagement et du don de sang toute l’année pour maintenir un approvisionnement suffisant et parvenir à l’accès universel et rapide aux transfusions de sang sécurisé ;

• de diriger l’attention sur la santé des donneurs et sur la qualité des soins qui leur sont dispensés, des facteurs cruciaux pour obtenir d’eux l’engagement et la volonté de donner régulièrement ;

• de démontrer la nécessité de l’accès universel à du sang sécurisé et plaider pour son rôle dans la prestation de soins efficaces et la réalisation de la couverture sanitaire universelle ;

• de mobiliser l’appui aux niveaux national, régional et mondial auprès des gouvernements et des partenaires du développement pour investir dans les programmes nationaux de transfusion, les renforcer et les inscrire dans la durée.

 

Source : extrait du communiqué de presse paru le 12 avril 2019 sur le site officiel de l’OMS.