e-congres international

par M. SIMONET

 

Résumé

Médecin né en 1866 dans une famille rouennaise, Charles Nicolle quitte sa Normandie natale avec amertume en 1902 pour la Tunisie où il prend la direction de l’Institut Pasteur de Tunis, nouvellement créé ; il le dirigera pendant 33 ans, jusqu’à sa mort en 1936. Ses premières années de recherche en Tunisie, consacrées aux maladies infectieuses exotiques, ont été extrêmement fécondes : il identifie la leishmaniose viscérale infantile, l’agent responsable (Leishmania infantum) et son réservoir canin, découvre un nouveau protozoaire, Toxoplasma gondii, et démontre le rôle du pou dans la transmission à l’Homme des agents du typhus exanthématique ainsi que de la fièvre récurrente mondiale. Ses travaux sur la prévention du typhus épidémique et la mise en lumière qu’une infection puisse être inapparente ont été à l’origine du prix Nobel en médecine/physiologie qui lui a été décerné en 1928 : Charles Nicolle, l’un des pionniers de l’épidémiologie des maladies infectieuses, deviendra le premier microbiologiste français ainsi honoré.


Mots-clés

Institut Pasteur de Tunis, Leishmania, kala-azar, bouton d’Orient, Toxoplasma gondii, typhus exanthématique, fièvres récurrentes, pou, tique, ornithodore.

 

Lire l'article

Revue de Biologie Médicale n°353 - Mars - Avril 2020.